16/11/2014

Automne des antiquaires : un salon très estival

DSCF4477.JPG

C'est une édition très réussie que cette vingt et unième édition : encore plus de belles pièces que d'habitude, mieux exposées, mieux réparties, mieux éclairées.

DSCF4450.JPG


Un peu moins de «  massif et volumineux » et un peu plus de «  vintage ».
Il y a bien sûr toujours les bijoux, les meubles, les tableaux, le linge, les tapis ... mais on trouve toujours quelque chose à découvrir.

DSCF4440.JPG


Par exemple Geneviève Watripont qui s'est spécialisée dans la peinture Sètoise; l'écriture - de magnifiques secrétaires -; et les objets de pharmacie : une collection inouïe de mortiers, de pots, de moules à ovules, et de mâche-bouchons avec une trousse d'urgence de toute beauté.

DSCF4428.JPG

DSCF4437.JPG

DSCF4432.JPG

DSCF4505.JPG

Les pièces du château sont parfois trop petites et on décore même les extérieurs.

DSCF4444.JPG

L'expert Gérard Rouquié est toujours fidèle au poste.

DSCF4455.JPG


Tous les exposants sont ravis de participer à ce salon à l'atmosphère si particulière dans ce cadre magique, la bonne humeur et la convivialité. Il faut dire que la nouvelle terrasse est particulièrement bien exposée.

DSCF4481.JPG

Que le chef " escargot " très efficace

DSCF4490.JPG

Que la vue est toujours aussi belle

DSCF4474.JPG

DSCF4488.JPG

Et même l'expert en art canin a pris rendez-vous pour l'année prochaine : même lieu mêmes dates.

DSCF4491.JPG


Le salon est ouvert jusqu'à dimanche soir 2 novembre de 10 h à 19 h. Entrée 4 euros ( gratuit jusqu'à 12 ans).

Claude Vitou

26/04/2014

Vernissage en fanfare de la galerie Profils-Artimon

DSCF2363.JPG

Beaucoup, beaucoup de monde à ce vernissage, samedi 19 avril en fin d'après midi : Quand un peintre est aussi musicien, l'ambiance est immédiatement festive !
 Et puis c'est le week-end de pâques, il fait bon, et l'endroit stratégique : quelques accords de guitare, un tréteau pour l'apéro, un groupe d'artistes talentueux : toute la rue du Docteur Coste faisait la fête.

DSCF2345.JPG


Cette année ils sont sept : le peintre Alain Guirado; le fondeur d'art  Nicolas Joosten; le céramiste Bernard Terreaux; le dessinateur graveur Woda ( qui chante aussi à la guitare ); le photographe Marc Gilmant; et deux nouveaux venus l'artiste Bastien Blot et la sculptrice Fetiye Boudevin.

DSCF2358.JPG


Et ils forment un ensemble très fort, chacun remarquablement exposé et mis en valeur pour le total ravissement du visiteur.

DSCF2362.JPG

Cette année il y a deux nouveautés dans la galerie :

DSCF2348.JPG

Le sourire de Fétyé devant ses sculptures

DSCF2351.JPG

La super connexion de Bastien Blot

DSCF2354.JPG

DSCF2343.JPG

Marc Gilmant : le photographe photographié


La galerie est ouverte tous les jours : 10 h 30 à 13 h et 15 h à 19 h; au 16 rue du Docteur Coste.

Claude Vitou

22/04/2014

le reposoir de la vierge

DSCF2305.JPG

Tout le long de l'année on ne prête pas vraiment attention à cette vierge. Il faut lever les yeux avant de prendre la rue de la Fraternité, et le promeneur attiré par d'autres merveilles ne le fait pas souvent.
Pourtant depuis que que Beatriz Garrigo l'a redécorée avec ses fresques fleuries bleu-ciel, et que Laurence l'a dépoussiérée un peu; elle mérite quand même un regard même si ce n'est plus la vierge initiale.  Celle-là a été volée en 1997. Elle faisait partie des vierges à l'enfant médiévales de Catalogne répertoriées dans le livre de Marie-Pasquine Subes et Jean-Bernard Mathon (édition Presse Universitaire de Perpignan).

DSCF2304.JPG

Clémence Fabre a apporté son cadre


Mais aujourd'hui, Vendredi Saint, Clémence a le plaisir d'offrir son cadre, Régine de faire les bouquets, et Laurence de faire son reposoir comme l'ont fait avant elle ses ancêtres depuis quatre générations.
L'endroit n'est accessible qu'avec une échelle mais Laurence est rompue à l'exercice. Après avoir préparé la place, il faut hisser décorations religieuses, florales et lumineuses, mais ce travail est fait avec beaucoup de plaisir et de joie.

DSCF2309.JPG

Laurence Claude escalade avec beaucoup d'aisance.

DSCF2316.JPG

Elle a tout prévu pour accrocher solidement la couronne confectionnée par Régine Blanchard

DSCF2324.JPG

Elle décide ensuite de l'emplacement le plus harmonieux des autres bouquets

DSCF2314.JPG

DSCF2327.JPG

Régine fait les essais sur les tables du restaurant en bas puis arrange ses bouquets avec talent

DSCF2330.JPG

Il faut ensuite hisser les bouquets : là, l'exercice est un peu périlleux !

DSCF2336.JPG

Laurence est ravie du résultat

DSCF2339.JPG

Le reposoir de la vierge est magnifique, ce soir la procession sera belle.

Claude Vitou

10/02/2013

Les 20 personnes qui ont fait l'actualité en 2012

DSCF4980.JPG

 Hélène Chauchard

Depuis une douzaine d'années, elle aide bénévolement tous les collégiens et les lycéens qui le désirent à faire leurs exercices de math; elle accompagne au clavier  la chorale en catalan du Campanar Sardanista; elle aide aussi les débutants du club informatique et elle vient de créer une nouvelle chorale qui chante des variétés françaises : la Musicole, qui dépend de l'association: Les Amis de la Musique de Collioure.

DSCF8891.JPG

Esaïe Damhane

Il a quatorze ans, il est en quatrième, et il fait déjà partie de nombreuses associations : le Campanar Sardanista, la Confrérie de la Sanch ...Il chante les goigs dels ous; il participe à toutes les animations: fête des voisins, décorations de Noël. Il aide tout le monde dès qu'il y a besoin d'un coup de mains : pour le bricolage, le jardinage et même la pêche. Il veut être paysagiste plus tard, à Collioure bien sûr. Cette année grâce à lui la rue Taillefer a été super illuminée.

DSCF9052.JPG

Pierre Laroque

Président du Tennis Club Municipal de Collioure depuis 3 ans, club où il est moniteur depuis 2001. Il anime chaque année le tournoi adulte en juillet et jeune en août et assure toute l'année une animation par mois. La plus célèbre est la Bodéga Champagne pour le réveillon du 31 décembre. Grâce à lui ce club est toujours aussi sympathique et convivial et nos joueurs améliorent joyeusement leurs performances.

DSCF8893.JPG

Marc Gilmant

Président du Ciné-Club qu'il anime toute l'année, ce photographe fauve a beaucoup de talent. Il vient d'ailleurs de gagner le concours de" Collioure dans le viseur". Ses photos sont célèbres car son travail autour de la lumière et des couleurs pour tendre vers l'abstraction a pour résultat une oeuvre proche de la peinture. Il va continuer sa série de portraits passé/présent en 2013; ainsi que des expositions sur Paulilles, les voiles, le vin et l'abstraction.

DSCF8628.JPG

 Pierrette Figueres

Responsable de l'antenne de Collioure de la Croix Rouge Française depuis plus de 10 ans, souriante et dynamique, elle est toujours prête pour un brin de causette et un peu de chaleur humaine. Elle anime ce relais tous les vendredis après-midi  de 14h 30 à 17 h rue de l'aire au Faubourg. Elle organise aussi 2 fois par an les braderies sur la placette, et un vide-grenier.

DSCF8633.JPG

Robert Batlle

C'est un homme orchestre : il s'accompagne au clavier qu'il transporte sur sa camionnette spécialement aménagée et il chante tous les tubes qu'on peut reprendre en choeur : pas une sardinade du club de rugby sans Robert. Il fait aussi partie de la Croix Rouge et du Club d'Informatique où il aide nos seniors à se perfectionner dans la photo numérique. Et il travaille encore sur sa maquette de la ville de Collioure qui occupe toute la surface de son garage !

DSCF8967.JPG



  Anne-Marie Weille

Présidente du club de randonnées, cette sportive est souvent par monts et par vaux et toujours prête pour de nouvelles aventures : organisations de sorties et de voyages : Antilles, Maroc, Chine ...et de nouveaux sports comme la marche nordique. Elle est concernée par l'intérêt environnemental et par la sauvegarde de nos paysages : débroussaillage et balisage de nos sentiers sont aussi au programme des sorties.

DSCF8882.JPG



 Bernard Lassère.

Dentiste à Collioure pendant 39 ans il s'est lancé l'année dernière dans la littérature. Il continue à oeuvrer pour Collioure au travers de l'association " Les Amis de Collioure " dont il est président depuis 2009. Cette association organise 8 conférences par an et 1 voyage; et contribue à sauvegarder l'histoire, la culture et les arts de la région.

DSCF7903.JPG

 Miguel Montargès

Il a la tête dans les étoiles notre astrophysicien, depuis son passage par l'école communale de Collioure et par le lycée Arago, le chemin parcouru est gigantesque. Avec sa compagne Mélody Sylvestre, ils organisent chaque année à la fin du mois d'août le festival : " de la plage aux étoiles". Pendant  4 jours, au Centre Culturel, c'est un franc succès : nous voyageons avec délice dans cet univers de l'infiniment grand, sur la lune ou sur " Bételgeuse" avec des expositions et des conférences, et nous revenons sur terre un peu plus savants.

DSCF7792.JPG



 Charlotte Claude

Elle a fait le buzz le 16 août avec la flashmob qu'elle a organisée.Tout le monde s'est levé pour Charlotte : les femmes, les hommes, les jeunes, les séniors, les enfants, les ados, les commerçants et les artisans, les retraités et les actifs.The évènement !! Diplômée de l'école internationale de jazz Rick Odums, notre bombe colliourenque continue sa carrière à Paris avec la Compagnie Emoi.

DSCF8764.JPG



 Jean-Michel Récassens

Notre plombier écolo - il a eu la première voiture électrique du département - est sur tous les fronts de l'animation, du sport et de la bonne humeur. Il est à la fois exégète du calendrier Maya, manager de l'équipe junior de rugby de la Côte Vermeille, et homme de spectacle comme le montre la photo.

DSCF6435.JPG

Laetitia Pietri-Géraud

Vigneronne dynamique et souriante, elle est toujours partante pour toutes les manifestations autour de cette activité si importante pour notre ville. Elle a participé entre autres l'année dernière, au premier grand rassemblement des caves particulières du cru Collioure - Banyuls. C'est l'association "du Vin dans les Voiles" ( 24 domaines) qui s'est réunie au mas Reig pour une grande fête. Cette année d'autres caves de Collioure vont lui emboîter le pas.

DSCF8483.JPG

Vincent Torguet

Notre célèbre joailler de l'avenue de la gare s'est lancé cette année dans la sculpture de résine. Pour un coup d'essai ce fut un coup de maître car la municipalité lui a acheté sa nouvelle Marianne qui trône désormais dans la salle des mariages. Vincent a fabriqué aussi des fèves en métal précieux pour la boulangerie " la . mi . do . ré ", ce qui a fait quelques rois heureux.

DSCF8196.JPG



 Jean-Louis Vila

A la fois célèbre et facétieux, il essaie sur la photo de se cacher derrière une sculpture de Vincent Torguet car on lui a dit que c'était son portrait ! Il fait le modeste mais on trouve ses tableaux dans toutes les bonnes galeries et musées du département, de Collioure à Céret en passant par Perpignan. Un pilier de l'art contemporain colliourenc.

DSCF9076.JPG



 Agnès Ferrer

A droite sur la photo, en compagnie de sa fidèle collaboratrice Lydie Raynal. Elles sont responsables toutes les deux de l'esprit familial et chaleureux de notre maison de retraite : La Résidence Catalane. L'année 2012 est l'année de tous les travaux : un important agrandissement ( 21 lits Alzheimer) va compléter l'accueil des 47 lits existants et des 4 places de jour. Accueil permanent ou temporaire mais toujours convivial et sympathique.

DSCF7425.JPG



 Joséphine Matamoros

Conservatrice en chef du patrimoine, elle a fait un malheur avec l'exposition Léopold Survage qu'elle a organisée cet été : 13800 visiteurs ! Elle a souligné l'importance des femmes dans l'oeuvre de Survage, et, préoccupée par l'importance du rôle des femmes dans l'économie de notre village, elle compte réitérer l'exploit avec l'exposition:" Pignon et ses catalanes" qu'il a peintes dans les années 45,46 à Collioure. L'exposition est prévue pour le 1er juin.

                                                                    

DSCF9066.JPG

 Jean-Claude Ducatte

Le chevalier de Saint-Elme. Il se défonce pour son château, propriété de sa famille depuis 1927, et qui a nécessité pendant de longues années d'énormes travaux pour améliorer son accessibilité, sa visibilité, son attractivité et le confort de ses visiteurs. Tout cela commence à porter ses fruits et le nombre de visiteurs ainsi que l'amplitude des heures d'ouverture ne cessent de croître.Toujours plein de projets en tête, Jean-Claude Ducatte prépare pour cet été une exposition sur la menace Turque en méditerranée au XVI ème siècle.

                                                                        

DSCF6912.JPG



 Robert Bonet

Il a changé de lieu si souvent qu'il joue un peu à cache-cache avec ses clients depuis presque 30 ans qu'il exerce à Collioure. Cette année, après une courte absence, il a encore déménagé. C'est désormais au 10 rue Bertelot qu'il encadre tout Collioure qui a enfin retrouvé son encadreur.

                                                                      

DSCF8525.JPG


 Jean-Paul Fabre

Le dernier Matador de Collioure, il contribue à perpétuer la tradition taurine de la ville. Mais il est aussi sur d'autres fronts : Super Héros, fabriquant de churros, ou bien même musicien de la fanfare, c'est un personnage incontournable de la fête colliourenque.

01_déjeuner sur l'herbe_2.jpg



 La Fanfare des Bizar-s

Elle aura quarante ans l'année prochaine mais sa jeunesse est éternelle. Elle est indissociable de tout évènement à Collioure et fait partie intégrante de notre environnement. Grâce à elle le moindre vernissage ou évènement sportif ou culturel se transforme immédiatement en joyeuse fête.

Il est vrai que par leur bonne humeur, leur action, ou leur engagement; toutes ces personnalités ont contribué à la qualité de vie exceptionnelle qu'on a à Collioure; à l'animation de la cité et à son rayonnement au delà de nos frontières. Mais il est vrai aussi qu'il a fallu en sélectionner 20 : Que ceux qui ne sont pas sur cette liste se consolent, ils figureront sur la liste de 2013 !

Claude Vitou

11/08/2012

Caroline et Christine exposent à Consolation

Un nouveau vent de fraîcheur souffle sur l'ermitage de Notre Dame de Consolation. Caroline O'Neill, et Christine Chouvelon  exposent leurs toiles dans la grande salle.

DSCF7701.JPG


Le monde de Christine est tout en douceur, les formes sont arrondies, les couleurs éclatantes : c'est l'intérieur des roulottes. Elle utilise de larges aplats contrastés, ornés de motifs floraux vifs traités à l'acrylique. Inspirée par les fauves hongrois, sa peinture aux bleus éclatants et orientaux traduit l'âme slave.

DSCF7689.JPG


L'univers de Caroline est fait d'éléments architecturaux aux couleurs chaudes, de labyrinthes, de ruines, de dédales et de palais. Les surfaces ont l'aspect rugueux de l'écorce terrestre grâce à la préparation des fonds avec du sable mélangé à de la colle. Ses oeuvres illustrent les nouvelles de l'écrivain argentin Jorge Luis Borges dont Caroline est une admiratrice inconditionnelle.

DSCF7687.JPG


Ces deux artistes ont choisi Consolation après avoir exposé au Château Royal du 15 juin au 15 juillet. Et notre cher ermitage retrouve ainsi un peu de couleur .

DSCF7692.JPG


Christine Chouvelon et Henri Py s'occupent de ce lieu depuis l'année 2009.

Depuis le XIXème siècle, l'ermitage n'a été restauré que 2 fois : en 1811 et en 1975. Des subventions du Conseil Général et l'aide de la municipalité permettent un entretien minimum : réfection de la grille de la chapelle, débroussaillage, assainissement de l'eau; mais la nécessité de travaux plus importants devient évidente même si les Colliourencs restent très attachés à ce lieu où chacun a des souvenirs.
Depuis quelques années le ciné club de Collioure en partenariat avec le cinéma itinérant d'Argelès, a décidé d'y faire quelques séances en été : c'est le " cinéma sous les étoiles ". Prochaines séances le mercredi 8 août : Le nom des gens de M Leclerc et mercredi 22 août : les femmes du 6ème étage de Philippe Le Guay, à 21h30.

DSCF7694.JPG


Pour la peinture, ou pour le cinéma, mais aussi juste pour lui même; pour sa fontaine bleue, pour l'ombre de ses grands platanes, pour sa chapelle, pour ses bâtiments un peu vieillots, pour ses tables de pique-nique antiques et pour l'accueil chaleureux de Christine et Henri  ce lieu magique mérite une visite.

Renseignements : 0468821766.
Association des Pabordes : 0468821860.

Claude Vitou

12/02/2011

Vincent Torguet, créateur de bijoux !

Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur, ce monde rayonnant de métal et de pierre, me ravit en extase et j'aime à la fureur les choses où le son se mêle à la lumière'. Cet extrait du poème de Baudelaire 'Les Bijoux' est un peu le miroir de l'état d'esprit du jeune bijoutier Vincent Torguet.

Torguet, bijoux, collioure, La Place

Vincent Torguet, expulse hors des frontières de la création le déjà vu pour laisser s'exprimer l'insolite ou encore des demandes particulières d'une clientèle exigeante.

C'est dans son atelier – bijouterie situé au 17 avenue Aristide Maillol qu'il nous a reçu pour nous livré quelques secrets de la joaillerie. Interview.

Quel est votre parcours professionnel ?
Je suis un autodidacte, j'ai eu le coup de foudre pour le métier de bijoutier au cours d'une rencontre à Castelnou avec Eric Lazarus qui m'a enseigné pendant quelques temps les ficelles de ce métier. Ensuite, j'ai effectué une formation en sertissage à Montpellier, je me documente très souvent sur l'univers de la joaillerie puis la passion m'aide à faire le reste.

Torguet, bijoux, collioure, La Place

Bijou ou Collection, que vous représente le mieux ?
Ni bijou, ni collection, pour moi le maître mot c'est la création. Il y a sans cesse une quête du renouveau dans mon travail de recherche personnelle pour faire naître un bijou unique. J'ai d'ailleurs lancé l'été dernier, le bijou galet. Ces galets ramassés par les vacanciers ou projeté en ricochet sur la Méditerranée m'ont inspiré des bagues, des colliers, des pendentifs ou encore des boucles d'oreilles. Une manière aussi d'allier la beauté d'un bijou à dame Nature. Je travaille également en collaboration avec mon voisin de palier Gérard, Kinésithérapeute, sur l'ergonomie des bagues, histoire de faire corps avec son bijou.

 Quel rapport entretenez vous avec les différents matériaux ?
Au niveau des matières, je recherche l'innovation c'est pourquoi je me suis axé vers des matières nobles comme le Palladium issu de la famille du Platine, qui est un métal précieux plus solide et plus brillant que l'or actuellement onéreux sur le marché. J'ai découvert aussi l'Altuglass (matière synthétique translucide ou teintée, très résistante), qui offre des possibilités multiples en matière de formes et de couleurs, au final le bijou prend des airs 'années 80'. J'utilise également des molaires de mammouth fossilisées provenant d'un fournisseur en Antarctique, pour réaliser des pendentifs originaux.

Torguet, bijoux, collioure, La Place

De quoi se compose votre gamme de pierres précieuses, laquelle est votre préférée ?
Pour dégoter des pierres rares et uniques, je voyage régulièrement en Asie car les pierres sont taillées là -bas même si les gisements sont ancrés ailleurs. Le prix est établit en fonction de la qualité du nombre de carats, de la couleur et des particularités de la pierre. Les couleurs sont les compagnes indissociables d'un bijou : ainsi, j'utilise à cet effet, des pierres fines comme la Tourmaline à base de borate et de silicate naturel offrant des teintes verte, noire ou rose. Pour les tons bleu, brun ou violet, j'ai opté pour la Tanzanite, pierre précieuse ayant fait la fortune du peuple Massaï au pied du Kilimanjaro et qui est mille fois plus rare que le diamant.

Outre les nombreuses pierres du marché, j'ai une préférence pour le grenat, bijou emblématique du pays catalan, qui par sa couleur rouge marié au jaune de l'or, évoque les couleurs du drapeau catalan. Mais, il existe de nombreuses variétés de grenat tel le grenat vert ou 'Démantoïde' signifiant en grec 'diamant' du fait de son éclat proche de ce dernier, c'est celui qui attise toute mon attention.

Torguet, bijoux, collioure, La Place

Comment naît l'idée de créer un nouveau bijou ? Quelles sont vos inspirations   premières ?
Mes idées me viennent par fulgurance, elles me traversent l'esprit, en m'inspirant de l'art tel la peinture et la sculpture contemporaine, de visites culturelles comme les musées ou encore grâce aux rencontres qui jalonnent mon chemin de vie, ainsi une personnalité ou un caractère d'une personne peuvent aboutir à un projet créatif.

 Et votre clientèle, avez vous eu des demandes originales de sa part ?
Ma clientèle vient me voir car je suis ouvert à toutes les fantaisies possibles ! Dernièrement, j'ai réalisé des poignées de portes en forme de galets. J'ai aussi créer une chevalière à l'effigie d'un club de moto militaire où j'ai usé de la technique numérique pour concevoir le prototype aux armes du corps d'armée. Une cliente m'a également demandé de réaliser un bijou nomade, composé d'une fleur immense pouvant s'adapter à tous les supports : bracelets, broches, colliers et bagues.

Torguet, bijoux, collioure, La Place

Pour vous, quelles sont les tendances actuelles en joaillerie ?
D'après moi, des bijoux aux formes géométriques et en couleurs. La forme d'aspect 'Godron' ou striée en relief dans les matières classiques tels que l'or et l'argent cartonnent sur le marché. Pour la Saint Valentin, je me suis axé sur des formes classiques avec biensur le célèbre coeur cher à Cupidon avec ajout de diamant ou encore des perles de cultures aux variétés de couleurs dans l'air du temps.

Vincent, avez vous des projets pour l'an 2011 ?
Oui, je souhaiterai au printemps prochain proposer une exposition de pierres précieuses ramenées de mes voyages et laisser le choix à la clientèle de réaliser avec son envie des bijoux somptueux.

torguet,bijoux,collioure,la place

Voilà un artiste autodidacte qui n'a pas fini de briller en société tout comme ses bijoux d'ailleurs.

Interview et Crédits Photos Barbara Delacre

Bijouterie La Place Vincent Torguet 17 Avenue Aristide Maillol (gare) : Créations Ventes et Réparations.

Ouverture du lundi au vendredi de 9 h à 19 h, sur rendez-vous en dehors de ces horaires.

Infos et site Web : www.torguet.1w1.fr Contact 06 77 80 44 54.

06:02 Publié dans métier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : torguet, bijoux, collioure, la place | | |

28/01/2011

Sur la colline Pams, Luc cultive l'amour des ânes

Quinette, Singla, Rasta, Nin et Pomponnette sont devenus des célébrités locales, à la grande joie de leur propriétaire Luc Pous. Portrait

 

ânes, Pams, Collioure, Luc Pous

Sur les flancs de la colline Pams, aux abords du chemin en terre qui mène au fort St Elme, un petit enclos se profile à l'ombre des oliviers. Des 'hi han' répétitifs interpellent les passants. Ce sont les cris des ânes de Luc Pous. Ce jeune propriétaire également viticulteur dans la cité des peintres s'occupe de ses bêtes quotidiennement. Il y a quatre ans, Luc a redoublé d'efforts car l'ânesse Quinette a mis bas, un 31 juillet aux alentours de 8 heures du matin, d'un bel ânon Nin ! Nin signifiant petit en catalan est né dans le maquis colliourenc, avec une belle robe grise.

 

ânes, Pams, Collioure, Luc Pous

Au bonheur des ânes. Luc a toujours rêvé de posséder des baudets : ces animaux sont empreints de gentillesse, d'humilité, et de plus, ne rechignent pas au labeur. C'est aussi une excellente manière de perpétuer les traditions des anciens.  En effet, au début du siècle dernier, les ânes ont été très utiles au développement économique de la cité : portage du sel et des poissons, mais aussi seul moyen de transport pour emprunter les sentiers escarpés des vignobles catalans, ils ont fourni une aide précieuse lors des divers travaux agricoles : labourages, vendanges...

ânes, Pams, Collioure, Luc Pous

Luc a alors recherché désespérément un couple d'ânes et une mule, et c'est au travers des annonces d'un journal qu'il a trouvé son bonheur au début du mois de mai 2004.

 

 

Un enclos privé. Le couple d'ânes, originaire de Baillestavy et la mule d'Olette - Evols, une fois en contact avec leur nouveau propriétaire ont été baptisés Quinette, Singla (sanglier en catalan), et Pomponette. Puis, Luc les a vaccinés et pour lutter contre le vol et les pertes d'animaux, les a déclarés à l'Hara (Centre de recensement des ânes tatoués qui portent une puce électronique). Ensuite, l'heureux propriétaire a adressé un courrier à la municipalité afin de trouver un lieu adéquat pour ses animaux. Après accord du maire Michel Moly, Quinette, Singla et Pomponette ont aménagé sur un terrain appartenant à la commune, les vignes coupe-feu proches du St Elme. En juin 2005, un premier ânon est né : Rasta. Mais à cause des dangers alentours tels que sangliers, renards ou faisans, les ânes se sont échappés et cela a entraîné des plaintes de particuliers. Alors Luc désemparé, a une fois de plus, fait appel à la municipalité afin de placer ses bêtes dans un endroit sûr. Ainsi, le maire lui a prêté un terrain à l'ombre des oliviers de la colline Pams, près du moulin à vent.

ânes, Pams, Collioure, Luc Pous

Aux petits soins. Luc, parfois accompagné de Michel Guingois, artiste peintre local, s'affaire à donner à manger et à boire à ses animaux, et de temps en temps, il les change d'enclos :  « Cela représente beaucoup de travail, en moyenne, je passe près de quatre heures par jour avec eux ! ». Muni d'arrosoirs, il arpente le sentier sous le soleil brûlant pour aller chercher de l'eau à la source du moulin, il transporte ainsi près de cent litres d'eau pour abreuver ses bêtes et humidifier le petit dernier : «  Je tiens à remercier Michel Moly qui m'a généreusement offert le droit de tirer de l'eau ».

ânes, Pams, Collioure, Luc Pous

Les ânes et la mule vivent en totale liberté, dans ce carré de nature, ils mangent ce qui pousse sur le terrain, parfois Luc leur prépare un succulent repas de fête composé de ...carottes !

Hors saison, la troupe de baudets aménage sur la butte du parking du Glacis où ils broutent l'herbe des lieux, une manière écologique et originale de désherber le coin !

ânes,pams,collioure,luc pous

 

Burros de Cotlliure. Lorsqu'on lui demande s'il a des projets avec ses ânes, Luc s'exclame : « Bien entendu ! En premier lieu, je souhaiterais remettre au goût du jour les vertus des ânes au travers des métiers ancestraux tels que la vigne ou la pêche. Puis, j'aimerais organiser des promenades ou des randonnées en partenariat avec les artistes peintres de la cité, histoire de croquer la nature comme le faisaient Hanicotte et ses classes artistiques en plein air. Mais, un autre projet se profile pour Luc celui de devenir Berger à Collioure sous les flancs de Dugommier. Pour cela, Luc manque de moyens et lance un appel : « Je manque de matériel agricole, notamment un labourage à traction animale, si l'on pouvait me donner un coup de main en me fournissant ces outils essentiels, je serais comblé. Et si certaines personnes souhaitent donner des carottes, des pelures de fruits et de légumes pour Quinette, Singla, Rasta, Nin et Pomponette, un bac vert est à la disposition de tous, à la rue du Soleil, face à l'atelier Guingois. Alors, pour moi le bonheur sera dans le pré !

 

 

Pour les dons de matériel et contacter Luc : 06 14 63 74 98. Vous pourrez aussi rencontrer Luc à la Fête de la Brebis de Montesquieu le 22 mai 2011.

Texte et Crédits Photos Barbara Delacre

12:09 Publié dans portrait | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ânes, pams, collioure, luc pous | | |