11/06/2014

le fort Béar

IMG_1330.JPG

On le voit de loin, ce fort, au dessus de Port-Vendres, mais son accès est interdit.

DSCF3029.JPG

Ce fort fait partie du système de défense imaginé par Séré de Rivières; avec des forts de retranchement et des redoutes capables de se défendre mutuellement, reliés par des routes stratégiques. Taillefer, La Galline, Les Cinq Cents ... La passe de Port-Vendres devait être bien protégée par de nombreux canons installés dans Fort Béar et capables de tirer à dix kilomètres.

Ce fort a aussi servi de phare avant la construction du phare actuel.

L'armée de l'air y a aussi installé des balises de navigation aérienne.

Il faut dire que la vue est unique.

DSCF3019.JPG

Vers Port-Vendres.

DSCF2986.JPG

Vers Paulilles.

DSCF3007.JPG

Vers la terre.

Depuis 1970 le CNEC l'utilise comme terrain d'instruction.

Malgré les nombreuses restructurations annoncées dans l'armée au niveau national, l'armée reste en terre catalane. Les Pyrénées Orientales constituent un point stratégique que l'armée veut conserver et même améliorer.

 Le seul centre d'entraînement présent sur notre territoire : le CNEC : Centre National d'Entraînement Commando 1er bataillon de choc va en effet être modernisé surtout au niveau du parcours du combattant  du Fort Béar.

Ce parcours est très impressionnant.

DSCF3001.JPG

DSCF2998.JPG

DSCF3004.JPG

DSCF3005.JPG





Des murailles, des barbelés, un pont-levis imposant : la forteresse construite en 1879 paraît imprenable.

DSCF2990.JPG

DSCF3023.JPG



A l'intérieur : un paysage de guerre. Des murs effondrés et brûlés, des cibles, des obstacles, des tunnels : c'est ce parcours très réaliste du combattant qui va être modernisé avec de nouvelles technologies.
Nos soldats entraînés et aguerris doivent en effet pouvoir s'adapter aussi aux moyens de combat actuels.

Claude Vitou

21/01/2014

l'IHEDN en séminaire

DSCF0686.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale passe quelques jours à Collioure pour son séminaire de rentrée.
Accueil chaleureux du maire Michel Moly, visite des monuments de la ville, conférences au centre culturel sur le panorama géo-stratégique actuel et exercices pratiques sur la plage du Voramar, entre le clocher et le château avec les soldats du CNEC - centre national d'entraînement commando 1er bataillon de choc.

DSCF0704.JPG
                                 Cet institut de formation est un établissement public administratif sous l'autorité du 1er ministre, qui fait appel à des experts plutôt qu'à des professeurs classiques.
Son directeur : le Général de corps d'armée Jean-Marc Duquesne , souligne l'étendue des différentes missions de cet institut : plateforme interministérielle civile et militaire pour former, rassembler, et fédérer au niveau national ( 60 jours par an de formation ) et régional ( sessions de plus courte durée ). Il y a en moyenne 8500 auditeurs par an et 25000 journées auditeurs.   

                               DSCF0715.JPG

 

 
 
                                             
Les sessions orales couvrent un spectre large sur tout le territoire : session à Orléans le mois prochain.
Les débats de haut niveau sont ouverts sur le monde et ancrés dans l'espace européen. La mission de l'IHEDN est élargie aux questions de défense, de politique étrangère, d'armement et d'économie de défense.

Ce séjour à Collioure concerne 101 auditeurs dont 17 femmes : 31 militaires et 70 civils : élus, députés, sénateurs,ecclésiastiques, hauts fonctionnaires, médecins, responsables d'entreprises ....Tous sélectionnés ( 70 sur 300 candidats), motivés, en excellente forme physique ( les parcours du combattant spécialement aménagés ne sont pas de tout repos ) et intellectuelle : Ils devront restituer leurs connaissances en fin d'année pour la " validation" de leur stage.

               

DSCF0720.JPG


Leurs défilés en treillis dans la rue du Mirador et leurs exercices sur la plage animent le village, et leur présence  sensibilise la population pour une meilleure compréhension du lien qui existe entre civils et militaires.

Claude Vitou