29/04/2014

bénédiction solennelle de la cloche des vignerons

cloche 2.JPG

Très forte affluence au cloître du couvent des Dominicains, ce vendredi 25 avril à 17 h pour assister à la bénédiction de la nouvelle cloche par Monseigneur Marceau lors de l'inauguration du clocher de l'ancienne église des Dominicains. Cette rénovation du clocher a été possible grâce à la participation du Conseil Régional, du Conseil Général, de la Mairie, de la DRAC, de la Fondation du Patrimoine, Du Crédit Agricole et des vignerons.

DSCF2365.JPG


Le couvent des Dominicains.


Il date de 1290, et c'est le plus ancien monument de Collioure situé en dehors des fortifications. Exposé aux intempéries, son clocher a subi quelques détériorations et quelques reconstructions au fil des siècles. Ancien monastère des Dominicains, ce couvent a en effet servi de dépôt d'artillerie après la Révolution Française et abrite la cave coopérative des vignerons de Collioure depuis 1926.
Les derniers grands travaux viennent d'être achevés, et les vignerons de la cave coopérative ont décidé qu'il fallait une cloche pour parfaire cette reconstruction.

DSCF2374.JPG


La cloche.


Elle fait suite à une cloche fondue en 1529 par Nicolau Perri pour ce couvent et qui a disparu lors du départ des dominicains ou sous la Révolution Française.

La nouvelle cloche a été fondue cet hiver dans les fonderies Ecat en Italie. Elle a été réalisée par Monsieur Térol, campaniste à Rivesaltes. Magnifiquement décorée par une frise de raisins et par le logo de la cave, elle a été bénie par l'évêque Marceau dont c'était la dernière action dans les Pyrénées Orientales.

DSCF2409.JPG

Ceci en l'honneur de Saint Vincent Ferrier prédicateur de l'Evangile, père fondateur de la Confrérie de la Sanch, qui a été hébergé en l'an de grâce 1408 dans cet ancien couvent.

DSCF2388.JPG


Elle prendra sa place définitive - au sommet du clocher - lundi prochain à 14 h, et sonnera désormais pour annoncer le Ban des Vendanges, comme le précise Francis Pous le président de la cave.

DSCF2395.JPG

Celui-ci offre d'ailleurs à Monseigneur un petit produit de la cave puisque le vin et le bon dieu vont souvent bien ensemble.

DSCF2398.JPG

Cette cérémonie s'est achevée par un apéritif à l'intérieur de la cave-couvent.

DSCF2428.JPG


La Confrérie de La Sanch


Saint Vincent Ferrier qui en est le père fondateur peut être fier de la bonne santé de cette association : le président qui vient d'être élu, Louis-Philippe Rousseau, n'a que dix-neuf ans.

DSCF2425.JPG

Avec son cousin ( vice président : Tristan Recasens) ils sont bien décidés à dynamiser cette confrérie séculaire, en améliorant en premier lieu la communication entre tous les membres. Ainsi tous les confrères seront impliqués pour l'organisation de la procession, pour la conservation des reliques et pour l'accompagnement des familles des défunts lors des obsèques.

Claude Vitou

26/04/2014

Vernissage en fanfare de la galerie Profils-Artimon

DSCF2363.JPG

Beaucoup, beaucoup de monde à ce vernissage, samedi 19 avril en fin d'après midi : Quand un peintre est aussi musicien, l'ambiance est immédiatement festive !
 Et puis c'est le week-end de pâques, il fait bon, et l'endroit stratégique : quelques accords de guitare, un tréteau pour l'apéro, un groupe d'artistes talentueux : toute la rue du Docteur Coste faisait la fête.

DSCF2345.JPG


Cette année ils sont sept : le peintre Alain Guirado; le fondeur d'art  Nicolas Joosten; le céramiste Bernard Terreaux; le dessinateur graveur Woda ( qui chante aussi à la guitare ); le photographe Marc Gilmant; et deux nouveaux venus l'artiste Bastien Blot et la sculptrice Fetiye Boudevin.

DSCF2358.JPG


Et ils forment un ensemble très fort, chacun remarquablement exposé et mis en valeur pour le total ravissement du visiteur.

DSCF2362.JPG

Cette année il y a deux nouveautés dans la galerie :

DSCF2348.JPG

Le sourire de Fétyé devant ses sculptures

DSCF2351.JPG

La super connexion de Bastien Blot

DSCF2354.JPG

DSCF2343.JPG

Marc Gilmant : le photographe photographié


La galerie est ouverte tous les jours : 10 h 30 à 13 h et 15 h à 19 h; au 16 rue du Docteur Coste.

Claude Vitou

dégustation vente dans la vigne

DSCF2247.JPG

Claude Astié fier de son travail

C'est une façon originale et très conviviale de présenter son vin.
 Dimanche matin, Claude Astié avait lancé les invitations pour venir déguster les deux derniers nectars  de son domaine à Cap Dourats: un Collioure Rouge et un Banyuls Blanc, au milieu des vignes, au soleil, avec vue sur la mer, et le tout accompagné de la musique du groupe «  Influence  ».
Il parle de son vin avec beaucoup de passion, toujours à la recherche d'une qualité exceptionnelle. Et les rangées impeccables de ses Grenache, Mourvèdre et Carignan témoignent de son dur labeur.
Il prodigue d'infinies attentions à tous ces petits ceps taillés en éventail pour une meilleure maturation.
Le groupe Influence chante «  aller au bout de mes rêves ». Pour Claude, aller au bout de ses rêves c'est réussir à construire Sa cave. Nous lui souhaitons de bon cœur d'y arriver bientôt.

DSCF2262.JPG

Il présente ses deux champions

DSCF2264.JPG

L'ambiance est très conviviale

dégustation,collioure rouge,banyuls blanc,groupe influence

Le groupe Influences joue Goldman

dégustation,collioure rouge,banyuls blanc,groupe influence

Des chaises ont été installées pour les mélomanes

dégustation,collioure rouge,banyuls blanc,groupe influence

au milieu des feixes

dégustation,collioure rouge,banyuls blanc,groupe influence

Il y a le vin, la musique et la mer ...

Claude Vitou

22/04/2014

le reposoir de la vierge

DSCF2305.JPG

Tout le long de l'année on ne prête pas vraiment attention à cette vierge. Il faut lever les yeux avant de prendre la rue de la Fraternité, et le promeneur attiré par d'autres merveilles ne le fait pas souvent.
Pourtant depuis que que Beatriz Garrigo l'a redécorée avec ses fresques fleuries bleu-ciel, et que Laurence l'a dépoussiérée un peu; elle mérite quand même un regard même si ce n'est plus la vierge initiale.  Celle-là a été volée en 1997. Elle faisait partie des vierges à l'enfant médiévales de Catalogne répertoriées dans le livre de Marie-Pasquine Subes et Jean-Bernard Mathon (édition Presse Universitaire de Perpignan).

DSCF2304.JPG

Clémence Fabre a apporté son cadre


Mais aujourd'hui, Vendredi Saint, Clémence a le plaisir d'offrir son cadre, Régine de faire les bouquets, et Laurence de faire son reposoir comme l'ont fait avant elle ses ancêtres depuis quatre générations.
L'endroit n'est accessible qu'avec une échelle mais Laurence est rompue à l'exercice. Après avoir préparé la place, il faut hisser décorations religieuses, florales et lumineuses, mais ce travail est fait avec beaucoup de plaisir et de joie.

DSCF2309.JPG

Laurence Claude escalade avec beaucoup d'aisance.

DSCF2316.JPG

Elle a tout prévu pour accrocher solidement la couronne confectionnée par Régine Blanchard

DSCF2324.JPG

Elle décide ensuite de l'emplacement le plus harmonieux des autres bouquets

DSCF2314.JPG

DSCF2327.JPG

Régine fait les essais sur les tables du restaurant en bas puis arrange ses bouquets avec talent

DSCF2330.JPG

Il faut ensuite hisser les bouquets : là, l'exercice est un peu périlleux !

DSCF2336.JPG

Laurence est ravie du résultat

DSCF2339.JPG

Le reposoir de la vierge est magnifique, ce soir la procession sera belle.

Claude Vitou

15/04/2014

Enorme succès de la biennale d'Art Sacré

DSCF2179.JPG

Samedi 5 avril, à 17 h 30, il y avait un monde fou pour assister au vernissage de cette troisième édition de la biennale d'art sacré au château royal, organisé par la confrérie de la Sanch, le conseil général et la mairie de Collioure.
La météo a permis aux chanteurs de la chorale du Campanar Sardaniste de chanter à l'extérieur.

DSCF2142.JPG

Un moment très joyeux surtout que Monseigneur Marceaux - évêque de Perpignan-Elne s'est joint aux chanteurs pour la photo.

DSCF2157.JPG


Cet événement a lieu pendant le carême, deux semaines avant Pâques : c'est une passerelle entre le Sacré et l'Art, le résultat de la recherche spirituelle des artistes.
Le célèbre peintre Pierre Baldi, invité d'honneur, l'a d'ailleurs souligné :«  nous regardons les œuvres et les œuvres nous regardent. Elles sont une prière sur le chemin de l'amour. »

DSCF2172.JPG

DSCF2192.JPG

La trinité de Pierre Baldi

DSCF2186.JPG

La jonchée de Denis Gleye

DSCF2181.JPG

Le triptyque de Fanny Perry Bailly

DSCF2188.JPG

L'interprétation d'Eliane Fantini


Cette magnifique exposition : une centaine d'œuvres de cinquante artistes réunis, idéalement présentée dans l' écrin royal du château, élève indiscutablement notre esprit :«  on touche au divin » comme l'a si bien dit Monseigneur André Marceau.

Il a été question aussi de multiples " trinités", au rythme ternaire tellement équilibré : blé, vigne, olivier; méditation, oraison, contemplation; foi,espérance, charité ...

Le prochain thème de cette biennale est :" Dieu souffle de vie". Espérons que ce thème inspirera beaucoup de monde; et que ce souffle divin planera encore au dessus du château dans un magnifique élan d'amour .


L'exposition est à voir jusqu'au 11 mai. Renseignements, informations : 0468820643
Claude Vitou.

18/02/2014

une madrague gaudienne

DSCF1413.JPG

A l'abri des regards mais avec une vue somptueuse sur la mer, au centre d'un jardin luxuriant, il existe un petit coin de paradis : c'est le mas Boutet.
Une végétation très touffue, et des fresques en mosaïques partout, on croit d'abord que le célèbre Gaudi s'est échappé un temps de Barcelone; mais Odette Boutet, la maîtresse des lieux apparaît, et là, on réalise que non : on est bien à Collioure.
Avec son sourire accueillant et chaleureux, elle nous explique son monde, au milieu des vignes et des oliviers.

DSCF1389.JPG

" Mon père était encadreur, alors j'ai grandi au milieu des peintres. Et un jour je me suis lancée moi aussi. De toutes façons il faut toujours que je travaille de mes mains ".
Des ennuis de santé l'ont un temps immobilisée, mais elle est maintenant en pleine forme.

" Là, tu vois, petite, mon petit fils voulait que je lui fasse un cirque. Alors je lui ai fait le cirque des petites lumières, avec la piste, les gradins, les spectateurs et même les resquilleurs tout à fait en haut !"
Elle s'amuse comme une enfant, Odette, mais on se rend compte d'emblée que la personnalité est forte, et que le talent est immense.

                                                                        

DSCF1365.JPG


" Là, c'est mon tableau grec - je m'amuse à peindre; mais je fais aussi du fusain. Je peins des tableaux mais aussi les murs. Tu as vu la grande fresque sur la fabrication de l'huile ?

                                                                        

DSCF1424.JPG

Et puis aussi je travaille la pierre ou la terre cuite. Je sculpte aussi - j'aime beaucoup le bois. Et puis la mosaïque avec tous les carrelages que je récupère. Et puis aussi du vitrail : du verre à vitrail collé sur une vitre : c'est joli, non ? "

                                                                      

DSCF1410.JPG

DSCF1373.JPG


Odette a aussi beaucoup d'humour en plus de sa fantaisie.
" Là, ce sont les têtes des gens que je n'aime plus " s'amuse-t-elle. Mais non, c'est juste pour rigoler, je les ai rangées un peu à l'écart, c'est tout.
Odette cultive ce côté " enfant " au milieu de ses poupées et de son fouillis. Mais attention : une enfant passionnée et ses passions sont multiples : les poupées et les livres, les mamans dinosaures et les dragons qui crachent, les animaux et les humains.
Elle ne descend plus souvent au village car elle est trop bien dans son petit domaine. Elle a fait juste une exception : la seule exposition de sa vie à la boutique " Itaque " de Collioure le 20 décembre.

" J'ai eu beaucoup de succès, tu sais, j'ai presque tout vendu ! "

                                                                             

DSCF1381.JPG

DSCF1391.JPG

                                                                                                                                                   

Mais pour l'instant elle préfère se souvenir des barques catalanes, des vendanges à la mule, des porteuses de fagots, des ravaudeuses de filet ... Le temps où elle allait se promener dans les rochers avec son amoureux ... Notre BB locale a dû en faire courir plus d'un !!

La Belle reçoit toute l'année sur rendez-vous : Mas Boutet : 0620805280

Claude Vitou

21/01/2014

jacques le cornec expose eu château royal

DSCF1436.JPG

L'exposition s'intitule " Marcher, Flâner, Dessiner sur la Côte Catalane "; et c'est à une promenade extraordinaire que nous invite l'artiste.

On part de Port-Argelès avec des vues des toits de Valmy;

DSCF1434.JPG

ensuite Collioure, et ses points de vue très originaux;

DSCF1438.JPG

Port-vendres, son port et surtout ses bateaux sur cale dans la zone technique; Banyuls et les murs du mas des abeilles;

DSCF1441.JPG

Paulilles et son parc magnifique; et enfin Cerbère et ses rails : un sentier du littoral plus vrai que nature.

C'est la première exposition de Jacques Le Cornec, mais c'est une exposition de " Maître". Maître du coup de feutre, maître à la fois de la précision et de la simplicité, maître du point de vue inattendu. Une exposition en blanc et noir avec juste une pointe de couleur pour ajouter un peu de mouvement. On reconnaît ça et là l'influence de la bande dessinée.

Le mouvement des pins inclinés par la Tramontane, la sècheresse des murs en pierres, le piquant des aloès, la rouille et la torsion de la grille de la Moulade, l'alignement des " feixes " qui suivent le relief,

DSCF1440.JPG

le clapotis des vagues, la patience du pêcheur, l'escarpement des rochers, et jusqu'au bruit du train qui entre en gare de Cerbère juste exprimé juste par la couleur rouge : un sens de l'observation et un talent hors du commun !!
L'exposition est à voir jusqu'au 16 février dans les salles du casernement du château.
Renseignements, informations : 0468820643. cg66.fr

Claude Vitou