20/05/2014

collioure en 1905 racontée par Alain Ayats

DSCF2525.JPG

Samedi 3 mai à 17 h le centre culturel a fait le plein pour venir écouter le professeur Alain Ayats nous raconter la vie de nos ancêtres à Collioure au début du siècle.

C'est la sixième conférence qu'Alain Ayats donne pour l'association «  Les Amis de Collioure  » mais c'est toujours avec un grand plaisir qu'on vient l'écouter : un ton modeste, un certain recul, un humour décalé ... tout ce qui fait qu'on ne vient pas assister à une conférence mais plutôt écouter une histoire.
Une histoire du temps passé, d'après les travaux de Cécile Py et le recensement de 1901.
Il était une fois, en 1905, dans la petite ville de Collioure qui vivait tranquillement de la pêche et de l'agriculture, l'arrivée des chemins de fer ( en 1866) qui permirent les transports et les échanges. Il fallut alors agrandir la ville, démolir les remparts, construire une école ... Collioure devait rompre son isolement et il y avait aussi beaucoup de problèmes d'hygiène : beaucoup de bouleversements immobiliers donc, mais ce qui nous intéresse le plus c'est bien sûr la vie quotidienne des Colliourencs et c'est là que le conteur talentueux captive totalement son public.

DSCF2531.JPG



En 1901, il y a 2830 habitants à Collioure. Ils parlent catalan, ne vont pas longtemps à l'école, travaillent sur les bateaux ou bien la terre; sont commerçants ( 17 boulangers !), épiciers, cafetiers, cordiers, bouchonniers, tonneliers, négociants, saleurs, bergers, jardiniers, journaliers ... La plupart vivent de la mer, et environ une centaine vit exclusivement de la terre. Il y a aussi des militaires ( 110), des prisonniers ( une douzaine), des étrangers ( 68 espagnols). Il y a même un peintre, un certain Henri Matisse, qui arrive là, attiré par la couleur des paysages...un peintre parmi cent pêcheurs.

Mais les Colliourencs ne s'en préoccupent pas beaucoup : ils ont des problèmes avec les bateaux étrangers - italiens ou espagnols - qui viennent pêcher leur poisson ou bien avec les marsouins qu'il faut détruire sinon les saleurs vont faire venir le poisson d'Algérie !

Ils ne vont pas souvent à la messe, font beaucoup la fête, se battent entre habitants de la ville ( les riches) et ceux du faubourg ( les pauvres) et adorent la bagarre surtout en période électorale ... Ils quittent parfois Collioure quand la pêche est trop rare, émigrent en Afrique du Nord. Beaucoup partiront aussi à la guerre ...

Cette chronique du temps passé a été faite aussi grâce à un quotidien local : «  Le Roussillon » monarchiste, certes, mais la presse locale et les articles pittoresques qu'on y trouve ne sont-ils pas le plus merveilleux des outils pour un historien ?

DSCF2534.JPG

Applaudissements nourris du public.

DSCF2536.JPG

Bernard Lassère, président des amis de Collioure remercie Alain Ayats.

DSCF2540.JPG



Les photos du recensement de 1901 sont affichées au bar à côte de la salle polyvalente du centre culturel et le public pourra les consulter lundi 5 et mardi 6 mai de 9 h à 17 h et retrouver ainsi une trace de leurs ancêtres. Ensuite il faudra peut-être demander à l'accueil de la mairie pour pouvoir les consulter.

Claude Vitou

inauguration très festive de Mané

DSCF2504.JPG

Grosse fête dans la rue Berthelot, ce vendredi 2 mai à 19 h pour l'ouverture de la Boutique Mané - créateurs et design - au numéro 6.
Malgré la forte tramontane le tout Collioure est venu assister à l'événement. Il faut dire que la propriétaire Christine Pouchairet-Ramona est tellement sympathique et généreuse que les invitations ont été lancées en grand nombre et que tout le monde a répondu présent.

                                                                      

DSCF2519.JPG


Christine est en effet une personnalité très connue dans le village. Secrétaire de l'UCAC ( Union des Artisans et Commerçants de Collioure), elle a tenu l'hôtel Madeloc avec son mari Jean-Gilles pendant de nombreuses années, et ensuite fait un passage de quatre ans à la boutique «  Jouvences ». Ce printemps elle a décidé de se lancer  : créer une boutique-galerie avec des objets uniques d'artisans créateurs et de leur faire un écrin de choix pour mettre en valeur leur création.

                                                                     

DSCF2501.JPG

DSCF2511.JPG


Même si la boutique n'est pas parfaitement achevée et si les objets de design ne sont pas tous encore arrivés, on se rend compte dès maintenant que la qualité et l'originalité sont déjà là.
Des bestioles en grès et céramique d'Anaïs Stutzmann;

                                                                     

DSCF2510.JPG

DSCF2763.JPG

des lustres, des appliques et même des bijoux de Jean-Michel Petit;

                                                                      

DSCF2769.JPG

ainsi qu'un magnifique miroir

DSCF2776.JPG

des fleurs émaillées de l'atelier Douarn; des plats de Sandrine Ramona;

                                                                       

DSCF2771.JPG

le célèbre bestiaire de Vincent Torguet; des patères " petite friture";  des robes en armure photophores de Violaine Ulmer; des pieuvres en pâte à papier et des pique-fleurs de Sandy Pouget ... et même les tissus Sardane qui ont fait leur réapparition ...

                                                                         

DSCF2778.JPG


Tous les éléments sont réunis pour connaître un franc succès et la rue Berthelot est en train de devenir «  The Place To Be » à Collioure.
Boutique Mané,( du nom de Marie-Jeanne Atxer artiste peintre de la famille) 6 rue Berthelot, Collioure, ouverte toute l'année.

Claude Vitou

29/04/2014

bénédiction solennelle de la cloche des vignerons

cloche 2.JPG

Très forte affluence au cloître du couvent des Dominicains, ce vendredi 25 avril à 17 h pour assister à la bénédiction de la nouvelle cloche par Monseigneur Marceau lors de l'inauguration du clocher de l'ancienne église des Dominicains. Cette rénovation du clocher a été possible grâce à la participation du Conseil Régional, du Conseil Général, de la Mairie, de la DRAC, de la Fondation du Patrimoine, Du Crédit Agricole et des vignerons.

DSCF2365.JPG


Le couvent des Dominicains.


Il date de 1290, et c'est le plus ancien monument de Collioure situé en dehors des fortifications. Exposé aux intempéries, son clocher a subi quelques détériorations et quelques reconstructions au fil des siècles. Ancien monastère des Dominicains, ce couvent a en effet servi de dépôt d'artillerie après la Révolution Française et abrite la cave coopérative des vignerons de Collioure depuis 1926.
Les derniers grands travaux viennent d'être achevés, et les vignerons de la cave coopérative ont décidé qu'il fallait une cloche pour parfaire cette reconstruction.

DSCF2374.JPG


La cloche.


Elle fait suite à une cloche fondue en 1529 par Nicolau Perri pour ce couvent et qui a disparu lors du départ des dominicains ou sous la Révolution Française.

La nouvelle cloche a été fondue cet hiver dans les fonderies Ecat en Italie. Elle a été réalisée par Monsieur Térol, campaniste à Rivesaltes. Magnifiquement décorée par une frise de raisins et par le logo de la cave, elle a été bénie par l'évêque Marceau dont c'était la dernière action dans les Pyrénées Orientales.

DSCF2409.JPG

Ceci en l'honneur de Saint Vincent Ferrier prédicateur de l'Evangile, père fondateur de la Confrérie de la Sanch, qui a été hébergé en l'an de grâce 1408 dans cet ancien couvent.

DSCF2388.JPG


Elle prendra sa place définitive - au sommet du clocher - lundi prochain à 14 h, et sonnera désormais pour annoncer le Ban des Vendanges, comme le précise Francis Pous le président de la cave.

DSCF2395.JPG

Celui-ci offre d'ailleurs à Monseigneur un petit produit de la cave puisque le vin et le bon dieu vont souvent bien ensemble.

DSCF2398.JPG

Cette cérémonie s'est achevée par un apéritif à l'intérieur de la cave-couvent.

DSCF2428.JPG


La Confrérie de La Sanch


Saint Vincent Ferrier qui en est le père fondateur peut être fier de la bonne santé de cette association : le président qui vient d'être élu, Louis-Philippe Rousseau, n'a que dix-neuf ans.

DSCF2425.JPG

Avec son cousin ( vice président : Tristan Recasens) ils sont bien décidés à dynamiser cette confrérie séculaire, en améliorant en premier lieu la communication entre tous les membres. Ainsi tous les confrères seront impliqués pour l'organisation de la procession, pour la conservation des reliques et pour l'accompagnement des familles des défunts lors des obsèques.

Claude Vitou

22/04/2014

le reposoir de la vierge

DSCF2305.JPG

Tout le long de l'année on ne prête pas vraiment attention à cette vierge. Il faut lever les yeux avant de prendre la rue de la Fraternité, et le promeneur attiré par d'autres merveilles ne le fait pas souvent.
Pourtant depuis que que Beatriz Garrigo l'a redécorée avec ses fresques fleuries bleu-ciel, et que Laurence l'a dépoussiérée un peu; elle mérite quand même un regard même si ce n'est plus la vierge initiale.  Celle-là a été volée en 1997. Elle faisait partie des vierges à l'enfant médiévales de Catalogne répertoriées dans le livre de Marie-Pasquine Subes et Jean-Bernard Mathon (édition Presse Universitaire de Perpignan).

DSCF2304.JPG

Clémence Fabre a apporté son cadre


Mais aujourd'hui, Vendredi Saint, Clémence a le plaisir d'offrir son cadre, Régine de faire les bouquets, et Laurence de faire son reposoir comme l'ont fait avant elle ses ancêtres depuis quatre générations.
L'endroit n'est accessible qu'avec une échelle mais Laurence est rompue à l'exercice. Après avoir préparé la place, il faut hisser décorations religieuses, florales et lumineuses, mais ce travail est fait avec beaucoup de plaisir et de joie.

DSCF2309.JPG

Laurence Claude escalade avec beaucoup d'aisance.

DSCF2316.JPG

Elle a tout prévu pour accrocher solidement la couronne confectionnée par Régine Blanchard

DSCF2324.JPG

Elle décide ensuite de l'emplacement le plus harmonieux des autres bouquets

DSCF2314.JPG

DSCF2327.JPG

Régine fait les essais sur les tables du restaurant en bas puis arrange ses bouquets avec talent

DSCF2330.JPG

Il faut ensuite hisser les bouquets : là, l'exercice est un peu périlleux !

DSCF2336.JPG

Laurence est ravie du résultat

DSCF2339.JPG

Le reposoir de la vierge est magnifique, ce soir la procession sera belle.

Claude Vitou

15/04/2014

Enorme succès de la biennale d'Art Sacré

DSCF2179.JPG

Samedi 5 avril, à 17 h 30, il y avait un monde fou pour assister au vernissage de cette troisième édition de la biennale d'art sacré au château royal, organisé par la confrérie de la Sanch, le conseil général et la mairie de Collioure.
La météo a permis aux chanteurs de la chorale du Campanar Sardaniste de chanter à l'extérieur.

DSCF2142.JPG

Un moment très joyeux surtout que Monseigneur Marceaux - évêque de Perpignan-Elne s'est joint aux chanteurs pour la photo.

DSCF2157.JPG


Cet événement a lieu pendant le carême, deux semaines avant Pâques : c'est une passerelle entre le Sacré et l'Art, le résultat de la recherche spirituelle des artistes.
Le célèbre peintre Pierre Baldi, invité d'honneur, l'a d'ailleurs souligné :«  nous regardons les œuvres et les œuvres nous regardent. Elles sont une prière sur le chemin de l'amour. »

DSCF2172.JPG

DSCF2192.JPG

La trinité de Pierre Baldi

DSCF2186.JPG

La jonchée de Denis Gleye

DSCF2181.JPG

Le triptyque de Fanny Perry Bailly

DSCF2188.JPG

L'interprétation d'Eliane Fantini


Cette magnifique exposition : une centaine d'œuvres de cinquante artistes réunis, idéalement présentée dans l' écrin royal du château, élève indiscutablement notre esprit :«  on touche au divin » comme l'a si bien dit Monseigneur André Marceau.

Il a été question aussi de multiples " trinités", au rythme ternaire tellement équilibré : blé, vigne, olivier; méditation, oraison, contemplation; foi,espérance, charité ...

Le prochain thème de cette biennale est :" Dieu souffle de vie". Espérons que ce thème inspirera beaucoup de monde; et que ce souffle divin planera encore au dessus du château dans un magnifique élan d'amour .


L'exposition est à voir jusqu'au 11 mai. Renseignements, informations : 0468820643
Claude Vitou.

21/01/2014

jacques le cornec expose eu château royal

DSCF1436.JPG

L'exposition s'intitule " Marcher, Flâner, Dessiner sur la Côte Catalane "; et c'est à une promenade extraordinaire que nous invite l'artiste.

On part de Port-Argelès avec des vues des toits de Valmy;

DSCF1434.JPG

ensuite Collioure, et ses points de vue très originaux;

DSCF1438.JPG

Port-vendres, son port et surtout ses bateaux sur cale dans la zone technique; Banyuls et les murs du mas des abeilles;

DSCF1441.JPG

Paulilles et son parc magnifique; et enfin Cerbère et ses rails : un sentier du littoral plus vrai que nature.

C'est la première exposition de Jacques Le Cornec, mais c'est une exposition de " Maître". Maître du coup de feutre, maître à la fois de la précision et de la simplicité, maître du point de vue inattendu. Une exposition en blanc et noir avec juste une pointe de couleur pour ajouter un peu de mouvement. On reconnaît ça et là l'influence de la bande dessinée.

Le mouvement des pins inclinés par la Tramontane, la sècheresse des murs en pierres, le piquant des aloès, la rouille et la torsion de la grille de la Moulade, l'alignement des " feixes " qui suivent le relief,

DSCF1440.JPG

le clapotis des vagues, la patience du pêcheur, l'escarpement des rochers, et jusqu'au bruit du train qui entre en gare de Cerbère juste exprimé juste par la couleur rouge : un sens de l'observation et un talent hors du commun !!
L'exposition est à voir jusqu'au 16 février dans les salles du casernement du château.
Renseignements, informations : 0468820643. cg66.fr

Claude Vitou

03/01/2014

une nuit blanche et joyeuse

DSCF1278.JPG

DSCF1304.JPG

Même si le thème de la nuit blanche choisi cette année était moins spectaculaire que le cirque ou le cinéma des années précédentes; ce cru 2014 a été  aussi joyeux et convivial que d'habitude.

DSCF1284.JPG


Des ballons, des litres de lait, des lapins, des poules,des mariées, des blouses blanches, des princes arabes ... et aussi les costumes étincelants d' Elvis ou de C Jérôme : tout ce blanc a illuminé la nuit pendant longtemps.

DSCF1295.JPG

DSCF1269.JPG

DSCF1292.JPG

DSCF1298.JPG

DSCF1274.JPG

DSCF1299.JPG

DSCF1270.JPG

DSCF1276.JPG


Au moins jusqu'à minuit, le temps d'admirer le feu d'artifice en buvant du champagne dans une coupe blanche et même le château s'est embrasé de blanc.
2014 va sûrement nous éblouir.

 

DSCF1321.JPG

Bonne Année.

Claude Vitou