16/04/2015

Gymnastique volontaire : le grand chambardement

DSCF5893.JPG

L'assemblée générale de cette dynamique association qui compte plus d'une cinquantaine d'adhérents a eu lieu jeudi 2 avril à 18 h 30 au centre culturel en présence de Maryse Rimbau représentant la municipalité.

DSCF5872.JPG

DSCF5880.JPG


Entrain, convivialité, bonne humeur : les deux animatrices proposent un large choix de façons de se bouger et d'horaires différents pour répondre aux désirs du plus grand nombre.


Anne-Marie ( à droite) : renforcement musculaire de tous les muscles, le lundi et jeudi de 20 h 30 à 21 h 30, le mardi 18 h 30 à 19 h 30 et le vendredi de 17 h à 18 h. «  Tout y passe  » dit elle avec humour.


 Pascale ( à gauche), le mardi et le vendredi de 10 h 15 à 11 h 15, aborde la chose de façon plus lente et plus douce : étirements, petites randonnées, country ... Le public est plus âgé, mais c'est justement quand l'âge vient qu'il est encore plus important d'entretenir sa souplesse, sa mémoire et son équilibre, d'autant plus que le groupe stimule !
Les cours ont lieu dans la salle de gymnastique du centre culturel; en musique; avec du matériel : steps, élastiques, bâtons, haltères, poids ...La salle est agréable et le matériel adapté.

DSCF5904.JPG


Mais à la fin de l'année, Anne-Marie qui est là depuis presque vingt cinq ans va prendre sa retraite, et c'est un grand bouleversement. Pour lui succéder, Charlotte Claude  est pressentie. On sait que Charlotte a réussi à faire bouger plus de deux-cents personnes la dernière fois qu'elle a organisé un «  flash mob  », alors ça devrait remuer !!

DSCF5902.JPG

Christine Cautres la trésorière apporte les cadeaux à celles qui vont partir à la fin de l'année.


L'autre bouleversement c'est le départ de la présidente: Annette Cassagnères. Beaucoup d'émotion dans son discours d'au-revoir, remerciements, cadeau, fleurs ... Il faut donc renouveler le bureau. Un appel à candidatures est lancé avec une mention spéciale pour les messieurs : «  vous aussi vous avez besoin de cultiver votre corps et d'élever votre esprit  ». Avis aux amateurs, le public essentiellement féminin accueillerait avec plaisir quelques sportifs masculins.

DSCF5896.JPG

Annette est manifestement très émue


La prochaine manifestation de cette joyeuse assemblée est programmée pour le 14 juin,16 h au centre culturel : Sangria et Country pour une participation de deux euros.
Renseignements, informations : Christine Cautres ( trésorière) : 0652917278

DSCF5909.JPG



Claude Vitou.

14/04/2015

Meurtre à Collioure : l'enquête se poursuit

 

DSCF6045.JPG

Après Guérande, La Rochelle ou Etretat ... uniquement des villes de caractère; c'est maintenant Collioure qui est la vedette de la série de téléfilms policiers «  Meurtre à ... » produite pas la Boîte à Images, diffusée sur France 3.

Le tournage est une vraie attraction dans le village. Il faut dire que c'est une production importante, qui ne passe pas inaperçue.


Ils font beaucoup de bruit, quand ils arrivent : une vraie usine nomade.

DSCF6024.JPG

DSCF6025.JPG

DSCF6026.JPG



Beaucoup de poids lourds, de camionnettes, de voitures : il faut pas loin de quarante personnes pour tourner cinq minutes de pellicule. Electriciens, éclairage, lumière, image, son, maquillage, coiffure, costume, accessoires, cantine : une troupe complète. Une cinquantaine de personnes assurent vingt-et-un jours de tournage, dont quinze jours à Collioure, précise Guillaume Privat le régisseur général.

DSCF6030.JPG

Le staff de production au travail

DSCF6031.JPG

La cantine mobile



 Le metteur en scène Bruno Garcia est subjugué par la beauté des paysages. Il travaille avec beaucoup de concentration mais toujours dans la courtoisie et la bonne humeur.

DSCF6041.JPG

DSCF6044.JPG

«  Silence s'il vous plaît, moteur, ça tourne... Action ». A ce moment là l'énorme machine se met en marche, et tout le monde s'applique à sa tâche, rapides, précis, efficaces, la tête penchée pour se parler doucement dans leur «  talki walki ».
L'énorme machine est admirablement huilée pendant que les acteurs jouent sereinement leur partition.

DSCF6049.JPG




L'équipe d'enquêteurs est incarnée par Hélène Noguerra et Séphane Freiss.

Hélène connaît Collioure depuis sa plus tendre enfance pendant laquelle ses parents l'avaient accompagnée à Cadaquès. Et elle se souvient parfaitement du village gravé dans sa mémoire. Elle travaille beaucoup et profite de ses pauses pour faire de grandes promenades ou pour se reposer dans sa chambre, au calme, où elle recharge ses batteries. Mais avec cette grâce, ce sourire et cette silhouette, cette gendarmette va  sûrement augmenter  le nombre d'accidents !

DSCF6043.JPG

Héléna à la coiffure



Stéphane, lui, n'était jamais venu dans la région. Ses destinations étaient plutôt alpines ou italiennes. Il connaissait  cependant la réputation de la cité des peintres, des anchois et du Banyuls. Son caractère curieux et sociable le pousse à lier connaissance avec de nombreux colliourencs sympathiques et chaleureux. Il navigue désormais parfaitement à l'aise dans les petites rues et découvre avec plaisir les bonnes tables du village. D'ailleurs il est tellement bien que la semaine prochaine il a loué un appartement pour faire venir toute sa petite famille pendant  les vacances scolaires.

DSCF6042.JPG

Stéphane entre deux prises




Claude Vitou