30/03/2015

assemblée générale des anciens combattants et du souvenir français

DSCF5714.JPG

L'assemblée générale des Anciens Combattants et du Souvenir Français a eu lieu samedi 7 mars à 11 h 30 au premier étage des Templiers.
Comme le précise Roger Fix, président de ces deux associations, les anciens combattants étant de moins en moins nombreux, c'est au Souvenir Français maintenant qu'il appartient de prendre le relais pour conserver la mémoire de ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie pour la France; de veiller à l'entretien de leur tombe ainsi que des monuments élevés à leur gloire; et surtout de transmettre le flambeau aux générations successives en leur inculquant par le maintien du souvenir, le sens du devoir, l'amour de la Patrie et le respect de ses valeurs: paix, liberté, fraternité, république, égalité, laïcité.

DSCF5724.JPG

Robert Batlle chauffe la salle.


L'année écoulée a été celle du centenaire de la première guerre mondiale et les manifestations ont été nombreuses en particulier une exposition à l'ancienne mairie à laquelle ont participé plus de cinq cents colliourencs.

DSCF5728.JPG

Guiguitte toujours fidèle au poste.

DSCF5711.JPG

Petit Louis toujours joyeux.


On sait qu'en 1915 il y a eu 31 morts de Collioure, et que les cérémonies en 2015 vont être importantes.

DSCF5732.JPG


Après le rapport d'activité fait par madame Francine Aloujes, et le rapport du trésorier; le délégué départemental du Souvenir Français Jean-Marie Barbiche a pris la parole pour expliquer l'organisation des 61 comités répartis dans les Pyrénées Orientales au sein de 7 régions afin de respecter toutes les sensibilités humaines des 5200 membres.

DSCF5727.JPG

Roger Fix et Jean-Marie Barbiche.


Il y a encore beaucoup de travail pour faire connaître la Religion de la Mémoire. C'est l' entretien du patrimoine mémoriel. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, en particulier de la part des femmes qui savent mieux que quiconque transmettre la mémoire aux jeunes générations.
Renseignements : site du Souvenir Français 66.

Claude Vitou.

Les commentaires sont fermés.