02/02/2015

une famille en or : Les Desclaux

DSCF5378.JPG

Malgré le froid pluvieux d'une soirée de fin janvier, tout le monde était là pour assister à la remise du Mercure d'Or, attribué à l'entreprise Anchois Desclaux : une entreprise familiale depuis cinq générations.
Cérémonie solennelle avec la présence de nombreuses personnalités, mais aussi chaleureuse, sympathique et même émouvante : les Desclaux savent recevoir, peut-être parce-qu'ils ont beaucoup donné et Mercure n'est-il pas le dieu du commerce ainsi que la planète la plus proche du soleil ?

DSCF5426.JPG

Le film de Jo Figuères est projeté aussi lors de visites à la boutique.



Un petit film réalisé par Jo Figuères était projeté en préambule : l'histoire de l'Anchois de Collioure de 1903 à nos jours. Les barques catalanes, les ravaudeuses de filet, puis les chaluts ... et la merveilleuse adaptation des Desclaux qui ont su chaque fois faire les bons choix pour perpétuer ce merveilleux savoir-faire et pérenniser la célébrité de notre petit engraulidé Colliourenc. Même si l'anchois se fait de plus en plus rare en Méditerranée, les stocks viennent aussi de l'Atlantique et l'effiletage, la maturation et le saumurage sont la particularité de la salaison des anchois à la Colliourenque.

DSCF5406.JPG

DSCF5408.JPG



Ensuite Jean-Pierre Navarro, président de la CCI de Perpignan et des Pyrénées Orientales, a rappelé ce qu'est un Mercure d'Or : une récompense des meilleurs commerçants de France, reconnus pour leurs performances selon différents critères : dynamisme, innovation, formation des jeunes, création d'emplois et contribution au développement économique de leur ville. Le jury national qui décerne ces Mercures d'Or tant convoités est présidé par le président de CCI de France.
Bernard Fourcade, président de la CCIR Languedoc-Roussillon, a insisté sur la difficulté à obtenir une telle récompense et exprimé sa joie et sa fierté que cette haute distinction récompense la «  Maison Desclaux  » pour ses cent-dix ans de travail et d'inventivité.

Puis il y a eu Jean-Marie Malherbe, directeur général adjoint du Crédit Agricole : Monsieur «  Labanque  » comme l'appelle Rémy Desclaux, qui a évoqué le rôle essentiel d'un partenariat fidèle.

DSCF5413.JPG

Rémy et Monsieur Labanque : Jean-Marie Malherbe du Crédit Agricole.



Michèle Roméro - première adjointe à la mairie de Collioure - a résumé tout ça; Michel Moly était là pour la construction de la nouvelle usine en 1998 sur la zone de Cap Dourats sur les hauteurs de Collioure; madame la préfète, toujours présente pour féliciter les forces vives de ce département dont elle est très fière a souligné l'élégance du geste artistique de la disposition des anchois en couronne dans les bocaux et enfin, Rémy Desclaux est intervenu pour conclure toutes ces mondanités.

DSCF5409.JPG



Un vrai pro, ce jeune Rémy. Après les remerciements d'usage il a su déclamer toute son admiration à ses ascendants avec beaucoup d'humour et de tendresse. Rugby, viticulture, et même peinture ( les Desclaux sont des collectionneurs éclairés) il sait allier les bonnes valeurs traditionnelles aux nouvelles technologies pour développer la vente en ligne et se tourner vers l'avenir avec enthousiasme et entrain.
 
On a eu aussi la séquence émotion avec François qui a rendu hommage à son arrière grand-mère : Anna Serre qui a travaillé à l'usine de salaison depuis l'âge de dix ans jusqu'à la fin de sa vie.

DSCF5423.JPG

DSCF5419.JPG

DSCF5421.JPG



Une totale réussite, cette soirée, surtout que le buffet concocté par le traiteur Philippe Mèle de Canet était lui aussi à la hauteur avec en vedette bien sûr les anchois Desclaux.

DSCF5431.JPG

Robert : La Classe.

DSCF5403.JPG

François : L' Emotion.

DSCF5412.JPG

Rémy : La Relève.

DSCF5303.JPG

La boutique dirigée par Annie.

DSCF5306.JPG

Qui pourra peut-être se reposer un peu ...

DSCF5301.JPG


Anchois Desclaux, 114 carrefour du Christ, Collioure. www.anchoisdesclaux.com


Claude Vitou

Commentaires

Bravo.

Écrit par : Revelard | 02/02/2015

Les commentaires sont fermés.