25/01/2014

exposition hommage à la mémoire

DSCF1479.JPG

Après Survage et Pignon, c'est à François Bernadi que Joséphine Matamorros, la conservatrice du musée, a décidé de consacrer cette exposition des peintres qui ont peint Collioure " de l'intérieur ".
Et quand le vernissage a lieu en présence de l'auteur, c'est un évènement extraordinaire. Il est tellement sympathique, François, tellement simple et accessible, un peu surpris lui-même par son propre talent !

Là, il nous explique qu'il a fait ce tableau pour orner une comtoise, c'est pour cela qu'il y a un pli au milieu.
" Je viens d'une famille de pêcheurs, mais j'ai toujours aimé lire et dessiner. C'est Augustin Hanicotte qui m'a appris à peindre et à faire sécher mes papiers avec des pinces à linge.

DSCF1488.JPG

Du temps de Hanicotte.

DSCF1483.JPG

Sa grand-mère.

DSCF1484.JPG

Son grand-père.


Je ne suis pas un artiste, juste un artisan qui se met à l'ouvrage, et je n'ai fait que trois expositions dans ma vie. J'ai eu beaucoup de chance de rencontrer Camus grâce à qui mon livre a pu être édité; la famille Pous du café des sports ( les Templiers) qui m'a beaucoup aidé; et maintenant Joséphine Matamorros et son équipe qui ont su unifier mes incohérences ! "

Il est vrai que cette exposition est très complète et regroupe sa production depuis 1945 jusqu'à nos jours, avec peintures, sculptures et carnets d'écriture.
On mesure immédiatement l'énorme travail accompli.
                                                                        

DSCF1536.JPG

Hommage à Spartacus.

DSCF1539.JPG

Maternité.

                                                                     

Même si François est maintenant un peu " hors du monde ", un peu maladroit et fragile; il est très heureux  d'être là. Lui qui n'aime pas les honneurs et les mondanités - juste les bons points du cours élémentaire de monsieur Combeau - il est ravi de nous avoir fait passer un bon moment avec l'histoire de sa vie, de sa jeunesse, du temps où les oursins ne piquaient pas ...
Cet éternel jeune homme est plein de projets, en particulier un recueil de nouvelles, quand il aura le temps. Bravo, François, et à bientôt.

                                                                     

DSCF1521.JPG

Une plaque à la mémoire de Jojo Pous a été dévoilée par ses fils Philippe et Jean-Michel en présence de René Dome , président de l'association les amis du musée.

DSCF1526.JPG

Une foule chaleureuse entoure François.

DSCF1534.JPG

Du temps où les oursins ne piquaient pas

DSCF1482.JPG

Il y avait trop de poissons !


Musée d'art moderne. Rte de Port-Vendres.0468821019.Tous les jours sauf mardi : 10h-12h;14h-18h

Jusqu'au 31 mars 2014.

Claude vitou

Commentaires

Touché. Grands arguments. il faut Maintenir le bon esprit.

Écrit par : trouver maxosize | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.