22/06/2012

Vernissage de l'exposition Survage

Cette exposition de Léopold Survage est tellement importante qu'il y a eu en fait 2 vernissages : le premier le vendredi 15 juin à 18 h pour les Colliourencs;

exposition,vernissage

DSCF7431.JPG

et le deuxième le samedi 16 juin à 11 h avec toujours le maire Michel Moly et la conservatrice en chef du patrimoine : Joséphine Matamoros et aussi Christian Bourquin : président de la région Languedoc-Roussillon, sénateur ;

DSCF7432.JPG

et la petite nièce de Léopold Survage : Anne-Marie Divieto.

DSCF7458.JPG

Ces deux manifestations ont eu beaucoup de succès, et notre petit musée d'art moderne a fait le plein.

musée


C'est un évènement à ne manquer sous aucun prétexte : soixante pièces, venant du monde entier, présentées de façon magnifique, souvent pour la première fois.

Collioure a en effet marqué l'oeuvre de Survage et a joué le rôle d' un révélateur entre le classicisme et le cubisme. Ici: pas de couleurs fauves, mais beaucoup d'ocre et de gris, des couleurs douces même si les contours noirs sont quelquefois très marqués.

Des scènes de la vie quotidienne, des marchandes de poisson, des " porteuses " avec leur fardeau sur la tête, des femmes à la fenêtre, et la méditerranée à l'horizon coupé par l'architecture des maisons.
On s'amuse à retrouver dans beaucoup de tableaux des " petits signes" du peintre comme la silhouette de la porteuse, la feuille, l'oiseau ... Ces femmes sans rides, coiffées de voiles noirs, aux énormes mains bénissantes .

C'est à la fois mystique et émouvant.
Survage a bien observé Collioure, ses barques, ses mouettes, ses petites maisons. Il est venu de 1925 à 1932  chez Pauline Quintana et c'est lui qui est à l'origine de l'extraordinaire collection de peinture de René Pous.

Christian Bourquin a félicité Madame Matamoros pour ce travail spectaculaire; content d'avoir augmenté le budget de la culture de 13 %, ce qui a permis une exposition de cette envergure ...

Malgré ces temps de crise.

Claude vitou

Les commentaires sont fermés.