26/04/2012

Notre encadreur nous manque

DSCF6911.JPG

Robert Bonet.

cadre,encadreur

Photo Marc Gilmant.

Mais Robert a rangé tous ses outils, toutes ses baguettes; pour assurer durant la saison la réception de l'hôtel : La Bona Casa, 20 av de la République : Photo 2.
Pendant 25 ans il a encadré tout Collioure ! Dans 5 ateliers différents, toujours au centre ville, au hasard des possibilités des baux commerciaux...

Ce n'était pas toujours facile de changer de lieu si souvent, mais la clientèle suivait toujours...Une fois le tableau acheté, il fallait bien l'encadrer ! Mais comment allons-nous faire désormais ?
Robert devrait écrire un livre avec toutes les rencontres qu'il a faites; tous les travaux effectués en collaboration avec les artistes, toutes les anecdotes qu'il a en réserve ...
Une légère émotion passe à l'évocation de son travail avec MA2F ( Marc-André 2 Figuères ); un petit sourire pour le mauvais caractère de Julien Py qui ne supportait pas la concurrence; une certaine amitié pour Louis Lasbouygues.

Il a bien connu aussi Pierre Chartron , Camille Ferrer, Tadet Boronski,Balbino Giner. Tous ces peintres qui ont marqué Collioure et qui ont participé à sa renommée.

Le Château et le musée.
Robert a aussi travaillé pour la grande exposition " Matisse " qui a eu lieu en 2005. On a fait appel à lui pour encadrer le portrait de Terrus.

Et pour le musée, il a confectionné des cadres en chêne, avec des fonds de cadre pour pouvoir passer d'une exposition à l'autre, avec différents " passe-partout ".

Quand on travaille pour un musée il faut se déplacer : les oeuvres n'ont pas quitté leur lieu d'exposition, c'est Robert qui s'est déplacé : disponible, agréable, souriant...
" - Robert, est-ce une révérence définitive ? "

Réponse énigmatique : " Il ne faut jamais dire jamais ". Affaire à suivre : Robert n'a pas jeté tous ses outils.

Claude Vitou

21/04/2012

L'art et le sport

A l'occasion du centenaire du Collioure sportif XV, le célèbre artiste François Bernadi a peint une affiche; et les sponsors Fred du restaurant El campanar; et Benoît du restaurant Pasta Pizza ont fait imprimer les maillots.

Nos joueurs sont motivés à fond.

DSC_0049.JPG

Il y a eu un maillot pour François, bien sûr; et aussi pour Jojo Pous.

On les voit donc sur la photo, qui entourent le maire : Michel Moly, accompagnés de Fred et d'Alexandre Bonin : entraîneur .

DSCF6648.JPG

Claude Vitou

15/04/2012

La saison est repartie: nos artistes ressortent !

Vernissage en musique ce jeudi 12 avril à 18 h, pour fêter le retour des beaux jours, et nos artistes colliourencs se sont regroupés pour la saison à la galerie Profils-Artimon,16-18 rue du Docteur Coste.

Alain Guirado - peintre, Marc Gilmant

Bernard Terreaux - céramiste.

Thierry Moingeon - sculpteur

Gilles Olry - peintre et Albert Woda peintre et musicien du groupe S.A.H.V.A.
Ambiance sympathique et conviviale, magnifique exposition riche et variée : il y en a vraiment pour tous les goûts dans cette célèbre galerie, étape incontournable d'une visite à Collioure.
La galerie est ouverte tous les jours de 10 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 19 h.
Renseignements, informations : 0468888670.

Claude Vitou

14/04/2012

Jean-Pierre Gilly expose à l'ancienne mairie

Collioure : ce vendredi 30 mars à 18 h , le vernissage de Jean-Pierre Gilly a eu lieu en présence de Michel Moly et de quelques conseillers municipaux.

Après Toulouse, Bruxelles, Rodez, Nîmes...Jean-Pierre Gilly vient nous faire découvrir son oeuvre à Collioure.

Professeur émérite à l'université de Toulouse, aujourd'hui retraité, il se consacre désormais à ses toiles; et laisse toute sa place à l'artiste qui est en lui.

Cela donne des formes géométriques, horizontales et verticales, aux couleurs fortes et aux couleurs pâles, aux contours fermes mais ouverts, aux nuances chaudes et froides; opaques et transparentes...Toute l'opposition entre l'individuel et le collectif, entre le conscient et l'inconscient, dont il serait vain de percer le mystère.

DSCF6625.JPG

Cette peinture nous parle immédiatement, on s'absorbe en elle comme devant un Pierre Soulages : attirance et émotion.

Exposition jusqu'au 29 avril, tous les jours de 15 h à 19 h. Entrée libre.

Claude Vitou

Dames ou échecs ?

 

damier

Juste une zone TRES DANGEREUSE : il faut lever le pied !!

16:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeux | | |

11/04/2012

Rencontre au sommet entre les restaurateurs et les vignerons

viticulture,syndicat des vignobles de la côte vermeille

Monsieur Pous explique la viticulture aux restaurateurs.

Ce lundi 28 mars a été une journée "découverte du vignoble et des vins AOC et IGP" organisée par le Syndicat des Vignobles de la Côte Vermeille, sous la houlette de la responsable : Isabelle Moly, pour les restaurateurs de Collioure.

viticulture,syndicat des vignobles de la côte vermeille

Etaient représentés : Côté Patio, Le Can Pla, La Marinade, Le San Vicens, Le Copacabana, et La Claire Fontaine. Les caves participantes : Coume del Mas, Domaine Les Tines, Le Dominicain, Domaine Berta-Maillol, Cave de l'Abbé Rous, Domaine Madeloc, Domaine Pietri-Géraud, Domaine St Sébastien, Domaine Vial Magnères, Domaine de la Rectorie, et Domaine de la Casa Blanca.

La journée a commencé avec Francis Pous, de la cave du Dominicain, qui nous a raconté la vigne avec beaucoup de passion. Les chemins muletiers, les ceps centenaires, l'urbanisation qui gagne du territoire sur la vigne qui en perd, les bruyères qui signalent un sol acide, les chênes lièges femelles qui servent à la fabrication des bouchons...Tout cet immense paysage qui va jusqu'au Cap Béar et qui a été façonné à la pioche par nos ancêtres. Il est intarissable sur l'histoire du vignoble, sur les 6000 km de murettes, qui soutiennent la terre et qui permettent le bon écoulement de l'eau; sur son ennemie en général : l'herbe ; et sur son ennemi particulier : le vespère.

viticulture,syndicat des vignobles de la côte vermeille

Et puis, de l'autre côté du col de Mollo : il n'y a plus de murettes. Nous retrouvons Jean Cardoner, vigneron au GICB, qui nous explique la plantation de vignes "coupe-feu" après les incendies de 1970. Ces 60 hectares, propriété des familles Escouboué et Dieulafé, ont été plantés avec les cèpages traditionnels du cru : grenache, mourvèdre, vermentino, roussane ... au bulldozer, sans murettes mais avec des pistes, des chemins et des canalisations pour l'eau. Et ça marche : il n'y a pas de dégâts comme on peut le constater. Ceci permet une petite mécanisation du travail viticole et Thierry Parcé, du domaine de la Rectorie nous présente Gyspette son mulet, qui laboure avec l'aide de Kelly (comptoise).

viticulture,syndicat des vignobles de la côte vermeille

Cette agréable excursion se poursuit par une lecture du paysage de la terrasse panoramique du Mas Reig à Banyuls, siège du Syndicat des Vignobles de la Côte Vermeille, par Bernard Saperas du domaine Vial-Magnères. Quand on boit un vin, c'est toute une histoire qu'on déguste, toute une vie de vigneron, tout un paysage auquel nous sommes très attachés et qu'il faut préserver. Ce paysage qui a été sculpté depuis des siècles et que nous devons transmettre ...en l'entretenant de notre mieux.

Ensuite Hélène Grau, oenologue, a animé une dégustation des Collioure blancs; et cette rencontre fructueuse s'est terminée par un déjeuner sous forme de buffet en accord des mets et des vins préparé par le restaurant de Banyuls : La Littorine.

Le vin ne se réduit pas à une couleur, un nez, un goût, un arôme mais il représente tout un terroir, un rêve, un moment... Et c'est tout cela que nos restaurateurs vont essayer de présenter aux consommateurs éventuels; après cette journée intéressante et instructive.

Claude Vitou