26/04/2012

Notre encadreur nous manque

DSCF6911.JPG

Robert Bonet.

cadre,encadreur

Photo Marc Gilmant.

Mais Robert a rangé tous ses outils, toutes ses baguettes; pour assurer durant la saison la réception de l'hôtel : La Bona Casa, 20 av de la République : Photo 2.
Pendant 25 ans il a encadré tout Collioure ! Dans 5 ateliers différents, toujours au centre ville, au hasard des possibilités des baux commerciaux...

Ce n'était pas toujours facile de changer de lieu si souvent, mais la clientèle suivait toujours...Une fois le tableau acheté, il fallait bien l'encadrer ! Mais comment allons-nous faire désormais ?
Robert devrait écrire un livre avec toutes les rencontres qu'il a faites; tous les travaux effectués en collaboration avec les artistes, toutes les anecdotes qu'il a en réserve ...
Une légère émotion passe à l'évocation de son travail avec MA2F ( Marc-André 2 Figuères ); un petit sourire pour le mauvais caractère de Julien Py qui ne supportait pas la concurrence; une certaine amitié pour Louis Lasbouygues.

Il a bien connu aussi Pierre Chartron , Camille Ferrer, Tadet Boronski,Balbino Giner. Tous ces peintres qui ont marqué Collioure et qui ont participé à sa renommée.

Le Château et le musée.
Robert a aussi travaillé pour la grande exposition " Matisse " qui a eu lieu en 2005. On a fait appel à lui pour encadrer le portrait de Terrus.

Et pour le musée, il a confectionné des cadres en chêne, avec des fonds de cadre pour pouvoir passer d'une exposition à l'autre, avec différents " passe-partout ".

Quand on travaille pour un musée il faut se déplacer : les oeuvres n'ont pas quitté leur lieu d'exposition, c'est Robert qui s'est déplacé : disponible, agréable, souriant...
" - Robert, est-ce une révérence définitive ? "

Réponse énigmatique : " Il ne faut jamais dire jamais ". Affaire à suivre : Robert n'a pas jeté tous ses outils.

Claude Vitou

Les commentaires sont fermés.