28/01/2011

Sur la colline Pams, Luc cultive l'amour des ânes

Quinette, Singla, Rasta, Nin et Pomponnette sont devenus des célébrités locales, à la grande joie de leur propriétaire Luc Pous. Portrait

 

ânes, Pams, Collioure, Luc Pous

Sur les flancs de la colline Pams, aux abords du chemin en terre qui mène au fort St Elme, un petit enclos se profile à l'ombre des oliviers. Des 'hi han' répétitifs interpellent les passants. Ce sont les cris des ânes de Luc Pous. Ce jeune propriétaire également viticulteur dans la cité des peintres s'occupe de ses bêtes quotidiennement. Il y a quatre ans, Luc a redoublé d'efforts car l'ânesse Quinette a mis bas, un 31 juillet aux alentours de 8 heures du matin, d'un bel ânon Nin ! Nin signifiant petit en catalan est né dans le maquis colliourenc, avec une belle robe grise.

 

ânes, Pams, Collioure, Luc Pous

Au bonheur des ânes. Luc a toujours rêvé de posséder des baudets : ces animaux sont empreints de gentillesse, d'humilité, et de plus, ne rechignent pas au labeur. C'est aussi une excellente manière de perpétuer les traditions des anciens.  En effet, au début du siècle dernier, les ânes ont été très utiles au développement économique de la cité : portage du sel et des poissons, mais aussi seul moyen de transport pour emprunter les sentiers escarpés des vignobles catalans, ils ont fourni une aide précieuse lors des divers travaux agricoles : labourages, vendanges...

ânes, Pams, Collioure, Luc Pous

Luc a alors recherché désespérément un couple d'ânes et une mule, et c'est au travers des annonces d'un journal qu'il a trouvé son bonheur au début du mois de mai 2004.

 

 

Un enclos privé. Le couple d'ânes, originaire de Baillestavy et la mule d'Olette - Evols, une fois en contact avec leur nouveau propriétaire ont été baptisés Quinette, Singla (sanglier en catalan), et Pomponette. Puis, Luc les a vaccinés et pour lutter contre le vol et les pertes d'animaux, les a déclarés à l'Hara (Centre de recensement des ânes tatoués qui portent une puce électronique). Ensuite, l'heureux propriétaire a adressé un courrier à la municipalité afin de trouver un lieu adéquat pour ses animaux. Après accord du maire Michel Moly, Quinette, Singla et Pomponette ont aménagé sur un terrain appartenant à la commune, les vignes coupe-feu proches du St Elme. En juin 2005, un premier ânon est né : Rasta. Mais à cause des dangers alentours tels que sangliers, renards ou faisans, les ânes se sont échappés et cela a entraîné des plaintes de particuliers. Alors Luc désemparé, a une fois de plus, fait appel à la municipalité afin de placer ses bêtes dans un endroit sûr. Ainsi, le maire lui a prêté un terrain à l'ombre des oliviers de la colline Pams, près du moulin à vent.

ânes, Pams, Collioure, Luc Pous

Aux petits soins. Luc, parfois accompagné de Michel Guingois, artiste peintre local, s'affaire à donner à manger et à boire à ses animaux, et de temps en temps, il les change d'enclos :  « Cela représente beaucoup de travail, en moyenne, je passe près de quatre heures par jour avec eux ! ». Muni d'arrosoirs, il arpente le sentier sous le soleil brûlant pour aller chercher de l'eau à la source du moulin, il transporte ainsi près de cent litres d'eau pour abreuver ses bêtes et humidifier le petit dernier : «  Je tiens à remercier Michel Moly qui m'a généreusement offert le droit de tirer de l'eau ».

ânes, Pams, Collioure, Luc Pous

Les ânes et la mule vivent en totale liberté, dans ce carré de nature, ils mangent ce qui pousse sur le terrain, parfois Luc leur prépare un succulent repas de fête composé de ...carottes !

Hors saison, la troupe de baudets aménage sur la butte du parking du Glacis où ils broutent l'herbe des lieux, une manière écologique et originale de désherber le coin !

ânes,pams,collioure,luc pous

 

Burros de Cotlliure. Lorsqu'on lui demande s'il a des projets avec ses ânes, Luc s'exclame : « Bien entendu ! En premier lieu, je souhaiterais remettre au goût du jour les vertus des ânes au travers des métiers ancestraux tels que la vigne ou la pêche. Puis, j'aimerais organiser des promenades ou des randonnées en partenariat avec les artistes peintres de la cité, histoire de croquer la nature comme le faisaient Hanicotte et ses classes artistiques en plein air. Mais, un autre projet se profile pour Luc celui de devenir Berger à Collioure sous les flancs de Dugommier. Pour cela, Luc manque de moyens et lance un appel : « Je manque de matériel agricole, notamment un labourage à traction animale, si l'on pouvait me donner un coup de main en me fournissant ces outils essentiels, je serais comblé. Et si certaines personnes souhaitent donner des carottes, des pelures de fruits et de légumes pour Quinette, Singla, Rasta, Nin et Pomponette, un bac vert est à la disposition de tous, à la rue du Soleil, face à l'atelier Guingois. Alors, pour moi le bonheur sera dans le pré !

 

 

Pour les dons de matériel et contacter Luc : 06 14 63 74 98. Vous pourrez aussi rencontrer Luc à la Fête de la Brebis de Montesquieu le 22 mai 2011.

Texte et Crédits Photos Barbara Delacre

12:09 Publié dans portrait | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ânes, pams, collioure, luc pous | | |

Les commentaires sont fermés.