08/04/2010

Le thym, plante aux milles vertus

Dans le maquis colliourenc, on trouve la 'frigoulette' au bord des chemins ou sur les collines pierreuses des environs des forts St Elme et Dugommier ou vers Madeloc. Une plante aux milles vertus à découvrir sans  tarder !

thym 005.jpg

Le petit port catalan niché au pied des collines pyrénéennes est un site d'exception, tant par les richesses de son patrimoine architectural que par la beauté de sa flore. Au printemps, le maquis se forme peu à peu sur les flancs des collines, laissant exploser les couleurs des fleurs : gueules de loup, lilas sauvage, marguerites... Et en ce moment, aux alentours du fort St Elme, près de la colline Pams,les effluves de thym titillent les narines des promeneurs. Le thym (Thymus Vulgaris) est issus de la famille des labiacées. Il se présente sous forme de sous-arbrisseau en touffe pouvant atteindre jusqu'à 30 cm de hauteur. Les tiges de cette plante sont ramifiées, tortueuses et ligneuses. Elles s'agrémentent de feuilles aigües vertes et de petites fleurs variant du rose violacé au blanc en fonction de l'espèce. Cette plante pousse dans les endroits secs et ensoleillés jusqu'à 1500 mètres d'altitude et dégage une très forte odeur aromatique. Autrefois, les anciens avaient pour tradition de le ramasser le jour du vendredi Saint. Ils l'ont surnommé la 'Frigoulette' ou 'Farigola'.

Pour le débusquer.Pour dégoter ce met antique, il faut arpenter le chemin des vignes (attention au passage du petit train touristique) jusqu'au Fort St Elme. En contrebas du parking, des chemins de terre invitent à la balade. Sachant que le maquis est composé de plantes urticantes et piquantes, il est préférable de se vêtir de manière adéquate et de se munir d'un sécateur pour la taille du thym. N'arrachez pas la racine pour préserver la nature. La plante est aisément reconnaissable notamment par l'odeur qu'elle émet. Une fois la récolte effectuée, le thym devra sécher pour servir à des fins culinaires ou médicinales.

Plante utilisée au fil des siècles.Le thym a été utilisé par les Egyptiens et les Etrusques qui le mélangeaient à d'autres ingrédients afin d'embaumer leurs morts. Les Grecs s'en servaient comme parfum stimulant dans leur bain. Au Moyen-Age, les damoiselles brodaient des abeilles voletant près d'une branche de thym sur les écharpes qu'elles offraient à leurs chevaliers qui partaient à la guerre, car le thym était le symbole du courage. En 1719, un chimiste allemand, Gaspard Nemman,  a découvert le composant actif de l'huile de thym, qu'il a appelé camphre du thym. Plus tard, en 1853, un autre chimiste le rebaptisera thymol, nom qu'il possède encore de nos jours.

Les milles vertus du thym. C'est donc le thymol, composant actif de la tige fleurie du thym qui a des propriétés médicinales reconnues : antiseptiques, antispasmodiques, anti-tussives, dépuratives et cicatrisantes en usage externe. Le thym est conseillé dans le traitement des maladies infectieuses comme la grippe ou contre les affections liées au refroidissement telles que le coryza. De plus, il active ou facilite les fonctions digestives, plus particulièrement le travail du foie et de la vésicule biliaire.

 

Le thym est donc un trésor de la nature à consommer sans modération !

23:34 Publié dans gastronomie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thym, garrigue, frigoulette | | |

Les commentaires sont fermés.